Trouvez votre solution

  1. 1

    Vous voulez...

  2. 2

    Dans quel but ?

  3. 3

    Pour quel objectif ?

recommencer
Protection des données : attention aux différents arbitrages européens !
Article précédent Protection des données : attention aux différents arbitrages européens !
Chiffres, prévisions économiques et financières du 15 au 21 juin 2018
Article suivant Chiffres, prévisions économiques et financières du 15 au 21 juin 2018

Digitalisation des outils RH : enjeux, bénéfices et solutions

03/07/2018

Aujourd’hui, toutes les problématiques RH (gestion des talents, recrutement, formation…) peuvent être abordées au moyen des nouvelles technologies, avec de nombreux avantages : gain de temps, amélioration de la performance et de l’image de l’entreprise… Plongée au cœur de la RH Tech !

Digitalisation RH : les entreprises prêtes à sauter le pas

Deux entreprises françaises sur cinq prévoient d’investir dans les technologies RH, selon une étude Deloitte. De manière prioritaire dans les technologies associées à :

  • la gestion des talents (46%),
  • à l’intégration des nouveaux collaborateurs (42%),
  • au Core HR* (42%),
  • au Big Data (38%).

La marge de progrès en matière de digitalisation de la fonction RH est en effet importante : 85% des DRH estiment que leur maturité digitale est moyenne, voire mauvaise, selon une étude Sopra RH et l’Usine Digitale ! Aujourd’hui, le domaine le plus digitalisé est la gestion administrative et de la paie. Viennent ensuite la gestion des absences, puis le recrutement et la communication RH.

Amélioration des process, gain de temps, meilleure performance sont autant d’avantages que ce soit pour recruter mieux et plus rapidement, se différencier grâce à une meilleure expérience tant au niveau des candidats que des collaborateurs en développant la communication RH, la marque employeur, l’engagement et la qualité de vie au travail.



Le digital au Coeur des enjeux RH futurs

RH Tech : une offre digitale pléthorique

Aucune facette des RH n’échappe au digital. Bien-être au travail, formation, gestion des talents et des carrières, administration du personnel, paie, recrutement, travail collaboratif, tels sont les terrains de jeu de la RH Tech.

Et le secteur est dynamique : rmsnews a listé quelque 600 start-up actives en France dans le secteur des ressources humaines ! De son côté, depuis quatre ans, le cabinet Akoya Consulting a entrepris de classer les jeunes pousses en fonction des critères d’innovation, de maturité et de pertinence. 12 start-up se distinguent dans son classement 2018.


Le digital à la rescousse de la gestion des talents

Maintenant, intéressons-nous plus précisément aux outils digitaux dédiés à la gestion des talents, une problématique hautement stratégique pour les entreprises. 39% des salariés, pourtant satisfaits de leur poste, envisagent de le quitter faute de perspectives d’évolution attrayantes, d’après une récente étude de Mercer.

La fidélisation au travers de la mobilité interne notamment est donc un enjeu de taille où le digital peut apporter des solutions. Par exemple, un certain nombre de plateformes permettent de cartographier les compétences, professionnelles et personnelles, des collaborateurs. Premier bénéfice, il est ainsi possible d’obtenir une vue d’ensemble ou plus individualisée des compétences disponibles et des éventuelles lacunes. Ce qui permet de mieux piloter la formation en fonction des besoins avérés et en anticipant la transformation des métiers et l’obsolescence des compétences.

Cette cartographie permet également de répondre à la problématique de mobilité interne, en identifiant les profils susceptibles d’évoluer ou de pourvoir un poste vacant ou une mission ponctuelle.

Elle peut également permettre de développer le peer-to-peer learning (apprentissage de pair à pair). Un collaborateur bute sur une présentation PowerPoint ? Son collègue du marketing est un expert du sujet, pourquoi ne pas lui demander quelques conseils ?

De nouvelles solutions apparaissent également sur le développement des compétences de manière collaborative. Certaines plateformes permettent d’institutionnaliser le peer-to-peer learning en développant le mentoring interne. D’autres mettent en relation des entreprises, par exemple grands groupes et start-up, pour challenger leurs salariés. BNP Paribas a d’ailleurs testé ce concept pour infuser progressivement l'état d'esprit start-up en interne !

Enfin, certains acteurs entendent favoriser le prêt de salariés entre entreprises. Hausse d’activité pour l’une, un creux pour l’autre : plutôt que de mettre les salariés au chômage technique ou de devoir s’en séparer alors que l’activité peut repartir rapidement, une société peut souhaiter mettre à disposition certains collaborateurs à une autre entité. Bénéfice complémentaire : les salariés vont diversifier leur expérience, développer leur agilité et leurs compétences en s’enrichissant au contact d’autres équipes et d’autres process…




Zoom sur quelques pépites accélérées au WAI Paris

BNP Paribas, à travers son programme d’accompagnement et d’accélération, WAI (We Are Innovation), met le pied à l’étrier à de nombreuses start-up prometteuses. En voici trois qui œuvrent dans le domaine des ressources humaines.

  • Pour mieux conduire le changement : 2Spark édite une solution d'aide au changement qui favorise l'ancrage des savoirs et des comportements par la répétition, le jeu et l’émulation et ce, en seulement une minute par jour. Le principe ? Chaque collaborateur doit quotidiennement répondre à deux questions sur un sujet déterminé par l’entreprise. Un algorithme permet d’adapter les questions posées en fonction des lacunes de chaque salarié.

  • Pour recruter le bon profil quel que soit le poste à pourvoir : Goshaba propose une solution qui consiste à évaluer, à partir des sciences cognitives, les savoir-faire et les savoir-être des candidats et de les comparer avec un profil de poste. Lors d’un recrutement, l’employeur commence par lister les compétences requises pour occuper le poste. Sont ensuite générés des modules d’évaluation et des tests ludiques que les candidats doivent passer. Les "scores de matching" sont ensuite transmis au recruteur qui peut ainsi sélectionner les candidats.

  • Pour recruter sur des salons virtuels : Job2Day crée des salons de recrutement en ligne, mutualisés, thématisés (alternance, talents en Afrique…) ou en exclusivité pour une entreprise (mobilité interne, recrutements massifs…). Les recruteurs peuvent ainsi toucher un plus grand nombre de candidats que par un salon classique, sans se déplacer et sans contraintes logistique. Job2Day a également développé une application, InMind, qui permet de scanner les CV des candidats collectés sur un forum de recrutement classique, de les envoyer en un clic dans son ATS (systèmes de gestion des candidats), et d’obtenir des statistiques sur cette stratégie de recrutement.




  • * base de données unique qui rationalise et structure toute l’information liée au collaborateur.

Nous vous recommandons également
Article
La formation en ligne, quels avantages pour votre entreprise ?

Les nouveaux formats pédagogiques (Mooc, Spoc, Cooc…) sont autant d’opportunités à saisir pour développer les compétences vos collaborateurs, à moindre coût. Mais, pour en récolter tous les fruits, il faudra motiver les salariés, confrontés à la réalité de l’apprentissage solitaire et individuel.

Article
Avantages et bonnes pratiques pour co-innover avec des start-up

Co-innover avec des start-up n’est pas toujours évident ! Décryptage des bonnes pratiques évoquées lors d’une conférence anniversaire du WAI Paris.

Article
RH : une marque employeur forte et attrayante en 5 étapes

Avec la reprise économique, la guerre des talents est plus que jamais d’actualité. Démarquez-vous grâce à votre marque employeur. Une démarche essentielle qui est à la portée de toutes les entreprises, quels que soient leurs moyens. Conseils.