ESPACE MEMBRES
29 juin 2022

Du nouveau en matière d'égalité économique et professionnelle

Pour briser le plafond de verre et atteindre l'égalité entre les femmes et les hommes, la loi n° 2021-1774 du 24 décembre 2021, dite loi "Rixain" poursuit plusieurs objectifs, notamment la juste représentation des femmes au sein de l'économie et du monde. Le point avec Laure-Emmanuelle Filly, responsable de l'entrepreneuriat féminin chez BNP Paribas Entreprises.

Réussir sa transition RSE

Abonnez-vous à cette thématique pour rester informé

clap
2
comments
duration3 min
share
Partager

Parité : de nouvelles obligations pour les entreprises


Quotas de femmes dans les instances dirigeantes


La loi Copé-Zimmermann, entrée en vigueur au 1er janvier 2017, porte ses fruits : les conseils du SBF 120 sont féminisés à plus de 46% (source : IFA - Ethics & Boards). 

La France se situe au 1er rang au niveau mondial, devant la Norvège, pourtant soumise au même quota depuis 2005 ! Mais, sur le sujet de la mixité des Comex et CoDir, la France peut encore mieux faire. D’où la loi Rixain du 24 décembre 2021 qui vise à accélérer l'égalité économique et professionnelle. Elle impose un quota minimal de 30% de femmes parmi les cadres dirigeants et les membres des instances dirigeantes dans les entreprises de plus de 1 000 salariés à partir du 1er mars 2026. Ce quota sera porté à 40% au 1er mars 2029.

Bon à savoir : les entreprises qui ne respecteront pas ces quotas au 1er mars 2031 encourront une sanction financière maximale de 1% de leur masse salariale.


L’index de l’égalité professionnelle renforcé


La loi Rixain apporte également des modifications à l’index de l’égalité professionnelle.

L’obligation de publication de cet index sur le site Internet du Ministère du Travail concerne chacune des composantes suivantes : 

  • L’écart de rémunération femmes-hommes ;
  • L’écart de répartition des augmentations individuelles ;
  • Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité ;
  • La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations ;
  • L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés).


Les entreprises d’au moins 50 salariés ont jusqu'au 1er septembre 2022 pour :

  • Publier les mesures correctives prises lorsque l'index est inférieur à 75 points ;
  • Fixer et publier les objectifs de progression de chacun des indicateurs lorsque l'index est inférieur à 85 points.


A noter : les entreprises ont l’obligation de préciser les modalités d’accès des salariées enceintes au télétravail dans l’accord collectif ou, à défaut, la charte d’entreprise.

Lancement du French Women Entrepreneurs 40 (FWE40)  
 

Les femmes dans les entreprises et dans l’économie sont sous-représentées et elles ne sont pas assez visibles et mises en lumière. Culturellement, de par leur éducation, les femmes ont tendance à ne pas valoriser leur savoir-faire  et nombreuses sont celles qui pourraient améliorer leur "faire-savoir". En parallèle, l’écosystème n’est pas toujours propice. Les projecteurs sont braqués sur différents classements, comme le Next40 dans lequel aucune entreprise n’est dirigée par une femme  ! C’est pourquoi nous est venue l’idée de leur dédier un palmarès. 
Laure-Emmanuelle Filly, responsable de l'entrepreneuriat féminin chez  BNP Paribas Entreprises

Créé à l’initiative de BNP Paribas avec le Women’s Forum, sous le haut patronage du ministère de l’Économie et des Finances et en partenariat avec Bpifrance, HEC Paris, Be a Boss et Ecovadis, FWE40 est le premier palmarès annuel des 40 entreprises françaises en croissance dirigées par des femmes.

Il sera composé :

  • D’une vingtaine de startups ;
  • D’une quinzaine de PME (chiffre d’affaires de 10 à 50 M€) ;
  • De cinq ETI (chiffres d’affaires de 50 à 150 M€).


Un an d’accompagnement, de networking et de visibilité 


Les 40 entreprises primées bénéficieront d'un an d'accompagnement offert :

  • Petits-déjeuners thématiques organisés par BNP Paribas ; 
  • Networking lors de la journée des femmes entrepreneures à Roland Garros ;
  • Accès privilégié aux programmes dédiés à l’entrepreneuriat féminin, tel le dispositif #ConnectHers by BNP Paribas ;
  • Invitation au Women’s Forum 2022 ;
  • Visibilité au travers de podcasts sur Be a Boss ;
  • Accès au Centre d'innovation et d'entrepreneuriat d'HEC Paris ;
  • Notation ESG par Ecovadis et accompagnement sur les pistes d’amélioration identifiées.
L’ambition est d’installer ce palmarès dans le paysage de l’entrepreneuriat, à l’image d’autres palmarès du monde de l’innovation. Le but est de booster la visibilité des entreprises du FWE40 mais surtout de les accompagner pour contribuer à les faire grandir. Dans un second temps, ce palmarès a vocation à prendre une dimension européenne.
Laure-Emmanuelle Filly, responsable de l'entrepreneuriat féminin chez BNP Paribas Entreprises


Comment intégrer le Club FWE40 ?


L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 12 septembre. Postulez sur le site www.fwe40.com.

À l’issue de la présélection, un jury constitué des partenaires se tiendra en octobre afin de déterminer les 40 entreprises. 

Le palmarès sera dévoilé lors du Global Meeting du Women’s Forum, en novembre.

clap
2
comments
duration3 min
share
Partager