ESPACE MEMBRES
30 juin 2022

Recrutement : comment gagner la guerre des talents ?

C’est l’un des sujets phares sur le marché de l’emploi compte tenu des tensions sur le recrutement. Voici quelques pistes pour vous démarquer, attirer et retenir les talents.

Réussir sa transition RSE

Abonnez-vous à cette thématique pour rester informé

clap
comments
duration3 min
share
Partager

Proposez une expérience candidat simple et engageante

 

Vous n'aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression ! Il est donc capital de soigner votre processus de recrutement.

L’idéal est d’avoir, en amont, défini et fait rayonner votre marque employeur, afin d’en récolter les fruits lors des recrutements.

Rédigez une offre d’emploi claire et qui met en bien valeur les atouts du poste et de l’entreprise. Assurez-vous que les candidats puissent aisément postuler, et notamment par mobile

Pensez à la cooptation, qui représente une source de candidats à ne pas négliger.

Répondez à tous les candidats qui postulent. Idéalement de manière personnalisée.

Raccourcissez les délais de recrutement. Des outils (ex. : tri des CV) peuvent vous faire gagner du temps notamment dans la phase de sourcing. N’hésitez pas à alléger votre processus de recrutement. Toutes les étapes sont-elles nécessaires ? Sensibilisez les opérationnels et les managers impliqués dans la sélection pour qu’ils soient réactifs et se rendent disponibles pour les entretiens.

Donnez et demandez du feedback à l’issue du processus de recrutement.

N’hésitez pas à garder contact avec les candidats éconduits. On ne sait jamais !

 

Soignez l’intégration des nouveaux collaborateurs

 

L’étape de l’onboarding est capitale pour que le nouveau collaborateur se sente à sa place et se projette dans son poste et dans l’entreprise.

Quelques jours avant son arrivée, un appel téléphonique du manager direct est le bienvenu. L’envoi d’un email pour partager informations et documents en amont rassure et lui permettra de plonger doucement dans le bain.

Préparez son arrivée. Contrat de travail, poste de travail, téléphone, badge, configuration des différents comptes professionnels, adresse email, fournitures de base. Tout doit être prêt pour le jour J. Prêtez un soin particulier au kit de bienvenue : livret d’accueil (règlement intérieur, procédures et chartes diverses, mot de bienvenue du p-dg), produits de l’entreprise, mais aussi goodies aux couleurs de l’entreprise comme un tee-shirt ou encore un mug.

Le jour J, réservez-lui un accueil VIP. Pourquoi pas un petit-déjeuner avec toute l’équipe ?

Lors du premier jour, ou tout du moins lors de la première semaine dans l’entreprise, organisez-lui une visite de l’entreprise, et des rendez-vous collectifs et individuels avec les personnes qu’il sera amené à côtoyer. Pour améliorer la compréhension des métiers, certaines entreprises planifient des "vis ma vie". Enfin, prévoyez une formation aux outils maison.

Vous pouvez lui attribuer un "parrain", un collègue qui se chargera de l’accompagner, de l’orienter et de répondre à ses questions.

Le manager se doit d’être disponible, particulièrement à l’écoute et attentif. Il doit détecter les signaux faibles et accorder des points réguliers au nouvel arrivant. C’est une occasion de lui demander de rédiger un rapport d’étonnement. Cet exercice est à la fois valorisant pour le collaborateur et précieux pour faire évoluer votre processus d’intégration.

 

Offrez une meilleure qualité de vie au travail

 

Une meilleure qualité de vie au travail (QVT) ne nécessite pas forcément la mise en œuvre d’actions très coûteuses. L’un des leviers les plus efficaces est même gratuit : il s’agit de la reconnaissance.

Facilitez le quotidien des collaborateurs. Développez votre palette d’outils numériques pour les décharger des tâches chronophages et répétitives.

Afin de proposer un meilleur équilibre vie pro et perso, la flexibilité est de mise : heures de travail modulables, jours de télétravail. Faites respecter le droit à la déconnexion. Certaines entreprises vont jusqu’à bloquer leurs serveurs le soir et les week-end.

Développez la curiosité de vos collaborateurs, leur autonomie et leur employabilité. La formation sous toutes ses formes est bien sûr un levier capital. Accordez-leur du temps pour qu’ils se forment par eux-mêmes : MOOC, webinars, conférences, etc. Promotion et mobilité internes doivent être facilitées et privilégiées. Il est également possible de proposer aux collaborateurs des missions annexes, en dehors de leur champ de compétences traditionnel (ex. : mentoring), de les impliquer dans des projets transverses dans l’entreprise ou non (ex. : mécénat de compétences). Enfin, le coaching, par un professionnel ou un manager formé, présente bien des vertus pour accompagner la montée en compétences.