ESPACE MEMBRES
13 décembre 2022

En direct de la Salle des Marchés : votre rendez-vous du 28/11/2022

Chaque semaine, nos experts vous proposent de faire le point sur les positions de marchés des matières premières et plus encore. Bonne lecture !

Accélérer sa croissance

Abonnez-vous à cette thématique pour rester informé

clap
1
comments
duration2 min
share
Partager

ENERGIE


Le baril de Brent a baissé de manière marquée la semaine dernière et poursuit son repli ce matin. Le baril (contrat Jan23) s'échange à cet instant à 80.96 USD. Cette baisse s'explique par plusieurs facteurs : 

  • Selon certaines sources, les pays du G7 pourraient introduire un plafonnement des prix sur les exportations de pétrole russe dans une fourchette comprise entre 65 et 70 USD/baril, ce qui est un niveau plafond supérieur qu'anticipé par les analystes. Un plafond trop élevé pourrait n'avoir qu'un effet limité sur l'offre de pétrole en provenance de Russie.
  • Les niveaux records de cas de Covid-19 dans de grandes villes chinoises, dont Pékin, impliquent des mesures sanitaires supplémentaires qui pèsent sur l'activité économique et par ricochet sur la demande.

A l'inverse du prix du brut, le prix du gaz a progressé la semaine passée. Le prix du contrat front month TTF a augmenté de 13.64% sur 5 jours pour s'établir à plus de 122 euros/MWh. Les prévisions météorologiques tablent sur des températures en Europe inférieures aux normes de saison, ce qui devrait faire progresser la demande de gaz destinée au chauffage. De plus, bien qu'à un niveau élevé de remplissage, les réserves européennes de gaz subissent désormais des retraits nets. L'Europe reste fortement dépendante de ces réserves en l'absence de flux suffisants en provenance de Russie, qui pourraient se tarir davantage dans les semaines à venir.

Côté CO², le contrat Décembre 22 a enregistré un gain solide de 8.81% sur la semaine écoulée pour s'échanger juste en-dessous de 80 euros/tonne vendredi matin, soit un plus haut d'un mois. La dernière enchère de l'année aura lieu le 19 décembre, et cette réduction de l'offre au comptant pourrait expliquer la récente augmentation de l'intérêt pour les achats.

METAUX 

Hormis pour le Nickel qui termine la semaine de façon plutôt stable (+0.12%), les prix des métaux de base sont en retrait, notamment l'Aluminium qui perd 2.78% sur la semaine, et cela malgré un US Dollar qui s'est affaibli, passant de 1.0225 lundi à 1.0440 jeudi. Aussi, les nouvelles sont peu rassurantes en provenance de Chine où la stratégie "Zéro Covid" est à l'origine de manifestations dans plusieurs villes du pays et de grosses craintes affectant les fabricants d'aluminium dans la province de Guangdong.

Côté métaux précieux, les prix de l’Or et de l’Argent ont continué leur progression à la faveur de l’affaiblissement du Dollar US observé la semaine dernière et d'une approche plus souple à venir de la politique monétaire américaine. En effet, une majorité des membres de la Réserve fédérale pense qu'un ralentissement des hausses de taux sera «bientôt opportun», selon les minutes de la dernière réunion de la Fed de Novembre publiées la semaine dernière.

AGRICULTURE 

Les prix des matières premières agricoles ont évolué en ordre dispersé la semaine passée. Le cours du café Arabica a nettement progressé (+8%), tout comme celui du Cacao (+3.6%). A l'inverse, les cours du Coton, du Sucre et du Colza ont reculé sur la semaine.  

Après avoir baissé de façon marquée depuis fin août, le prix de l'Arabica a rebondi la semaine passée. Cette hausse fait suite à une révision à la baisse de la production au Brésil, qui demeure le premier producteur mondial d'Arabica

 

 

Retrouvez le bulletin de la semaine dernière ici