Trouvez votre solution

1

Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

2

Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

3

Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer
Trouvez votre solution
  1. 1

    Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

  2. 2

    Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

  3. 3

    Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer
Contactez-nous
  • Une marque employeur forte
  • Définir vos atouts
  • Faites rayonner votre marque
  • Peaufinez votre ecrutement
  • Miser sur des labels
  • Faites vivre votre marque
Contactez-nous
Article précédent Canada : saisissez les opportunités générées par le traité de libre-échange CETA
Article suivant BNP Paribas au Forum National des Associations 2017 !

RH : une marque employeur forte et attrayante en 5 étapes

05/10/2017

Avec la reprise économique, la guerre des talents est plus que jamais d’actualité. Démarquez-vous grâce à votre marque employeur. Une démarche essentielle qui est à la portée de toutes les entreprises, quels que soient leurs moyens. Conseils.

Une marque employeur forte

L’inadéquation entre les compétences des individus et les besoins des employeurs est une cause souvent invoquée pour expliquer les problèmes de recrutement des entreprises. Mais, ce constat serait à nuancer, selon une étude* de France Stratégie publiée à la fin de l’été. Les difficultés des employeurs à identifier la capacité des candidats seraient plutôt en cause. Par ailleurs, plus d’un quart des entreprises déplorent un autre frein à l’embauche : leur déficit d’image. C’est là qu’entre en jeu votre marque employeur.

" Démarquez-vous grâce à votre marque employeur "


Démarquez-vous grâce à votre marque employeur

1. Définir vos atouts

Quelle est votre histoire ? Votre ADN ? Vos valeurs et votre culture d’entreprise ? Votre expertise ? Vos réussites ? Vos métiers ? Votre politique RH ? Votre cadre de travail ? Autant d’éléments qu’il convient d’identifier et de mettre en musique au travers d’un storytelling** intelligent et cohérent mais surtout sincère ! La marque employeur doit être porteuse d’une promesse. Inutile de vendre du rêve. Un décalage trop important entre le discours et la réalité pourrait se retourner contre vous. Soyez authentique et mettez en valeur les atouts qui vous différencient de vos concurrents : bien-être au travail, gestion des carrières, package global de rémunération (primes, épargne salariale comme le PEE et le Perco…), lutte contre les discriminations... Pensez à lever les freins habituellement reprochés à votre secteur d’activité ou associés à la taille de votre entreprise. Pour les PME, il sera par exemple opportun de mettre l’accent sur les évolutions de carrière.

Vous pouvez notamment impliquer vos salariés pour identifier les piliers de votre marque employeur, via un questionnaire, lors d’un séminaire ou de sessions de brainstorming. Ce sera également l’occasion de confronter votre vision à celle de vos collaborateurs et de limiter ainsi les distorsions.

N’hésitez pas à promouvoir en priorité les aspects liés aux principales attentes des salariés. À savoir, le salaire et les avantages proposés, importants pour 63% des Français, mais aussi l’ambiance de travail (60%) et l’équilibre vie professionnelle / vie privée (51%), selon une récente étude de Randstad***.




2. Faites rayonner votre marque employeur

Une fois votre marque employeur bien définie, il s’agit de la formaliser et de la diffuser. Tous les moyens sont bons et dépendent du temps et de l’argent que vous souhaitez y consacrer : sur votre site Web, relations presse, réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Viadeo, LinkedIn…), publicité, etc. Valorisez l’envers du décor, les coulisses de vos événements internes, le témoignage de salariés, vos succès, mais toujours dans le respect de vos valeurs. Ne vous éparpillez pas, concentrez-vous sur les canaux les plus porteurs.

Il est une piste à ne pas négliger : vos propres collaborateurs qui peuvent devenir vos meilleurs ambassadeurs. Le service RH en tête bien sûr, mais chaque salarié peut prêcher la bonne parole autour de lui et sur Internet. Incitez-les à partager vos offres, vos divers posts et à donner leur avis sur leur entreprise sur des sites comme Glassdoor, ChooseMyCompany, LeJusteSalaire ou l’appli Our Company...




3. Peaufinez votre process recrutement

Lors du recrutement, votre marque employeur va être mise à rude épreuve. Les candidats vont en effet pouvoir vérifier par eux-mêmes que la promesse faite est authentique ou non. Vous vantez un cadre de travail chaleureux, des salariés épanouis ou encore le respect des candidats ? À l’arrivée, s’ils découvrent des locaux mal entretenus et tristes, des salariés qui ne disent pas bonjour et semblent stressés dans les couloirs, et un DRH agressif en entretien, la douche risque d’être glaciale. Et il n’en faut pas plus pour que le candidat propage son avis autour de lui. 92% des candidats parleraient de leur mauvaise expérience en entretien à leur entourage, selon un livre de blanc du cabinet Robert Walters****.

Il va donc falloir s’assurer que vos process de recrutement offrent une expérience candidat en cohérence avec votre marque employeur. Reconsidérez les différentes étapes afin de les simplifier et de raccourcir le temps de décision. Rédigez des offres d’emploi originales, reprenant les codes de votre marque employeur (humour, convivialité, esprit d’équipe, innovation…). En entretien, n’oubliez pas de séduire le candidat, de lui donner envie de rejoindre vos rangs, sans -là encore- survendre le poste et l’entreprise. Ensuite, prenez le temps de répondre à tout le monde, idéalement avec une réponse personnalisée. Traitez vos candidats comme des clients !

Enfin, une bonne réputation RH n’étant pas seulement la résultante d’un bon process de recrutement : veillez à bien intégrer les nouveaux collaborateurs, à soigner la relation tout au long de leur investissement dans l’entreprise et même à leur départ !




4. Miser sur des labels

Pour sortir du lot et attester de l’exemplarité de leur politique RH, de plus en plus d’entreprises se tournent vers des labels, des certifications et autres normes. Décernées par un organisme tiers et indépendant, ces distinctions rassurent et donnent confiance.

Il en existe une multitude. Parfois, le coût peut s’avérer prohibitif, tout comme l’exigence du cahier des charges. Renseignez-vous : à chaque label sa méthodologie, ses conditions et ses tarifs… Parmi les plus connus, il y a la certification Top Employers et le classement Great place to work. Citons également les labels Diversité ou Égalité, propriétés de l’État mais délivrés par AFNOR Certification.

Vous pouvez également être signataire de la Charte de la diversité ou la Charte de la parentalité. Moins contraignante et moins onéreuse, la démarche n’a pas la force d’un label mais elle témoigne néanmoins de votre engagement et de vos efforts en la matière.

Pensez aussi au label "employeur partenaire des sapeurs-pompiers" si vous employez un sapeur-pompier volontaire. Il est décerné gratuitement pour trois ans aux employeurs qui font un effort particulier dans le domaine de la disponibilité de ces soldats du feu. De quoi démontrer votre flexibilité et votre esprit civique et citoyen.

Ne reste plus ensuite qu’à valoriser vos distinctions via un maximum de canaux : sur votre site Internet, dans vos annonces d’emploi, dans la presse, sur les réseaux sociaux, sur vos documents internes…




5. Faites vivre votre marque employeur dans le temps

Une marque employeur n’est jamais figée dans le temps. Elle doit évoluer et être nourrie au fil de l’eau.

En interne, il est important de prendre le pouls régulièrement afin de s’assurer que la marque employeur véhiculée correspond toujours à ce qu’en perçoivent les collaborateurs. Et, à l’heure du Web, il est également capital de vérifier régulièrement qu’elle n’est pas écornée par quelques discussions ou posts négatifs. Visitez régulièrement les sites de notation des entreprises précédemment cités et n’hésitez pas à répondre quand cela est permis, comme sur Glassdoor (voir la vidéo explicative). Mettez en place une veille sur Internet et les réseaux sociaux.

Au-delà des avis positifs ou négatifs qui peuvent être publiés à travers la Toile, il convient de se fixer des objectifs (hausse du nombre de CV reçus en spontané ou suite à la parution d’une offre, diminution du turn-over, du coût ou du délai de recrutement…), de mesurer la progression de ces indicateurs et de prévoir des plans d’action correctifs.

Si recruter plus facilement est l’un des bénéfices d’une marque employeur attrayante, fidéliser vos talents en est un autre ! La rémunération étant une composante essentielle de l’équation, pensez à l’épargne salariale (PEE, Perco, intéressement) afin de proposer un package de rémunération intéressant. Rapprochez-vous d’un chargé d’affaires pour connaître les modalités et les avantages de ces dispositifs.





* Renforcer la capacité des entreprises à recruter - France Stratégie – Août 2017.
** Le storytelling consiste à raconter une histoire à des fins de communication.
*** Employer Brand Research - Randstad - 2017
****Comment optimiser votre processus de recrutement - Robert Walters – 2015.


Nous vous recommandons également
article
E-réputation : optimiser votre activité

Comment la façonner au mieux ? Quelles sont les techniques et astuces pour la modérer au quotidien ?