Trouvez votre solution

1

Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

2

Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

3

Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer
Trouvez votre solution
  1. 1

    Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

  2. 2

    Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

  3. 3

    Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer

Contactez-nous
  • Economie en hausse
  • Opportunités
  • Proximité
  • Partenariat
Contactez-nous
Article précédent A quoi faut-il s'attendre en 2018 en France et à l'étranger ?
Article suivant Le contrôle URSSAF en 4 étapes

Les atouts de la Tunisie pour les exportateurs français

03/01/2018

La France a toujours été l’un des principaux fournisseurs de la Tunisie. Mais, la fragilité de la situation économique et politique de ce pays avait terni son attrait. Avec les premiers signes de reprise économique, le potentiel de la Tunisie mérite toute votre attention.

La Tunisie offre de belles opportunités pour les exportateurs

Le taux de croissance de la Tunisie devrait atteindre 3% en 2018

L’agence américaine de notation Fitch Ratings a maintenu, en novembre 2017, la note de la Tunisie à B+ avec perspective stable, du fait de l’amélioration de la sécurité et des conditions économiques depuis 2016. L’agence estime que le taux de croissance en 2018 devrait avoisiner les 2,8% et les 3% en 2019.

Pour l’instant, l’évolution du PIB s'établit à 2,1% au 3ème semestre 2017, selon l’INS (Institut national de la statistique). La croissance annuelle en 2017 pourrait donc atteindre les 2% selon le FMI (Fonds Monétaire International).




Le consommateur tunisien constitue une cible de choix en Afrique

Les 11 millions de Tunisiens se démarquent par un pouvoir d’achat relativement élevé par rapport à bien des pays africains. En Tunisie, la classe moyenne représente 90% de la population (voir ci-dessous la carte éditée par Deloitte).

Répartition de la classe moyenne dans les populations d’Afrique

La Tunisie se place en 4ème place en matière de niveau de salaire minimum, d’après Mays-mouissi.com, site d'analyses économiques et financières orientées sur l'Afrique.

Enfin, la Tunisie se classe 9ème dans le classement Where to invest in Africa in 2018 de la Rand Merchant Bank qui souligne ainsi les efforts de la Tunisie en vue d’améliorer le pouvoir d’achat, notamment grâce à ses réformes structurelles.

Découvrez également le profil du consommateur tunisien dressé par Trade Solutions, la base de données mise gratuitement à disposition des entreprises par BNP Paribas.




La Tunisie offre de belles opportunités pour les exportateurs

La Tunisie est demandeuse de produits français

En 2016, le montant des exportations françaises vers la Tunisie représentait 3,2 Mds€, selon la fiche pays de Business France. La France détient plus de 15% des parts de marché dans ce pays du Maghreb, en baisse depuis une dizaine d’années. Si l’Hexagone reste le premier fournisseur la Tunisie, il est talonné de très près par l’Italie, selon les données de la Direction générale du Trésor compilées dans le graphique ci-dessous.

"Evolution des parts de marchés en Tunisie"




La France est le 2e partenaire de l’Allemagne derrière la Chine

150 M€, telle était la demande additionnelle adressée à la France en 2017, d’après les estimations d’Euler Hermes.

Les principaux secteurs bénéficiaires ? Les biens d’équipement (équipements mécaniques, électriques et électroniques…) qui constituent la majeure partie des exportations de la France vers la Tunisie. Business France a par ailleurs identifié plusieurs secteurs où les entreprises françaises sont bien positionnées :

  • Textile, habillement, cuir et chaussures (part de marché actuelle : 16%).
    L’aspiration des consommateurs pour les produits de marques, notamment internationales, est réelle. En premiers rangs les produits de l’habillement, de la cosmétique et de l’hygiène, selon l’étude Deloitte La consommation en Afrique - Le marché du XXIe siècle.
  • Équipements électriques et ménagers (13%) ;
  • Produits informatiques, électroniques et optiques (12%) ;
  • Matériels de transport (11%) ;
  • Machines industrielles et agricoles, machines diverses (8%).


Les secteurs porteurs sont variés : BTP, numérique, agriculture, efficacité énergétique…

Le second-œuvre du bâtiment (matériaux utilisés pour la construction…), le numérique (télécoms, Internet des objets, domotique, robotique, etc.) et la santé (machines et équipements, e-santé…) représentent trois domaines porteurs pour les entreprises françaises, selon CCI France International.

La transition énergétique et agricole de la Tunisie offre aussi de réelles opportunités principalement dans le développement des énergies vertes et de l’efficacité énergétique. Le gouvernement tunisien s’est, en effet, engagé dans un plan d’action ambitieux à l’horizon 2030. L’un des objectifs est notamment que la part de l’électricité d’origine renouvelable (hors biomasse) passe à 7% en 2020 puis à 12% en 2030.

Par ailleurs, le développement de l’agriculture (qui contribue pour environ 10% du PIB) et de l’agro-alimentaire sont des priorités pour le gouvernement tunisien. En 2018, l’agriculture tunisienne devrait connaître une croissance d’environ 11%, contre 2,5% l’an passé, selon Samir Taieb, ministre tunisien de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche. De quoi ouvrir le champ des possibles pour les entreprises tricolores qui distribuent des équipements, disposent de l’expertise et du savoir-faire pour l’agriculture, voire l’aquaculture, l’élevage et la production agroalimentaire. À titre d’exemple, les exportations des produits agricoles, de la France vers la Tunisie, ont augmenté de 52% en 2016.

Accédez gratuitement à de nombreuses études de marché sur le marché tunisien et aux appels d’offres dans votre secteur d’activité grâce à notre base de données Trade Solutions.




La proximité avec la France est un atout supplémentaire

Dans ce pays arabo-francophone, l'arabe est la langue officielle mais la langue des affaires est le français, ce qui constitue un avantage indéniable pour les entreprises tricolores.

Par ailleurs, les entreprises françaises peuvent s’attendre à un cadre des affaires familier en raison des liens historiques entre la France et la Tunisie et de la proximité des réglementations souvent héritées ou influencées par le droit français.

La proximité est également géographique. À moins de 3 h de vol de Paris, la Tunisie est aux portes de l’Europe. Il n’y a par ailleurs aucun décalage horaire avec la France.

Vous n’y serez pas non plus en terre complètement inconnue : 1 300 entreprises françaises y sont déjà implantées, principalement sur le grand Tunis et sur le littoral.

Il ne faut pas néanmoins sous-estimer les obstacles comme les procédures administratives, notamment douanières, lentes et compliquées, le climat d’insécurité et d’instabilité politique et la baisse du cours du dinar par rapport à l’euro et au dollar, comme le souligne le Baromètre 2017 de la conjoncture économique de la CTFCI (Chambre tuniso-française de commerce et d’industrie).





Un nouvel accord avec l’UE est en discussion

La Tunisie a été le 1er pays du sud de la Méditerranée signataire d’un accord d’association avec l’UE en 1995. Entré en vigueur le 1er mars 1998, il a permis de créer une zone de libre-échange pour les produits industriels manufacturés entre les deux partenaires.

Le 13 octobre 2015, la Tunisie et l’UE ont lancé des négociations en vue de signer un ALECA (Accord de libre-échange complet et approfondi). Cet accord doit contribuer à l'intégration progressive de la Tunisie au marché intérieur de l’UE en vue de parvenir, à terme, à l'édification d'un Espace économique commun. L’objectif est d’harmoniser les réglementations de l’environnement commercial, économique et juridique entre la Tunisie et l’UE. Pour l’heure, les négociations sont toujours en cours.

En attendant, un nouveau rapprochement entre l’UE et la Tunisie vient d’avoir lieu, en matière de brevet. En effet, depuis le 1er décembre 2017, tout brevet européen est considéré comme un brevet national tunisien.


Vous avez pour projet d’exporter ou de vous implanter en Tunisie ? Parlez-en à votre chargé d’affaires.


Nous vous recommandons également
ARticle
Connaître le marché allemand et s’y exporter

Tout savoir sur le marché, la culture business ou encore les pratiques bancaires allemandes pour réussir son exportation !

Article
Se lancer dans l’exportation

Pour se lancer dans l’exportation, certaines étapes incontournables et diverses aides disponibles sont à connaître.

Article
Dédouaner des marchandises en 4 étapes!

Voici les 4 principales étapes du dédouanement réussi, pour vous aider à y voir plus clair.