Trouvez votre solution

  1. 1

    Vous voulez...

  2. 2

    Dans quel but ?

  3. 3

    Pour quel objectif ?

recommencer
Contrôle fiscal : nouvelle procédure à distance pour les entreprises
Article précédent Contrôle fiscal : nouvelle procédure à distance pour les entreprises
Reprise de la croissance économique et remontée de l’inflation
Article suivant Reprise de la croissance économique et remontée de l’inflation

Réindustrialisation de l’Europe : un mouvement favorable aux PME

07/03/2017

Du 20 au 26 mars se tient la 7e Semaine de l’industrie en France, l’occasion d’un coup de projecteur sur un secteur qui se redynamise. « 4e révolution industrielle », « industrie 4.0 » : quel visage possède aujourd’hui l’industrie en Europe et comment les PME peuvent-elles bénéficier de ce phénomène de réindustrialisation ?

La « 4e révolution industrielle »

​Le secteur industriel emploie aujourd’hui 34 millions de personnes en Europe. S’il démontre un nouveau dynamisme, c’est notamment qu’il est en passe de connaître une « 4e révolution industrielle » : un changement de modèle qui intègre davantage de numérique, couplé à un phénomène de relocalisation vers les pays développés. La majorité des États membres de l’Union européenne (UE) connaissent ainsi une nette augmentation de leur activité industrielle depuis 2014.

En effet, après un ralentissement de la quasi-totalité des activités industrielles européennes pendant la crise économique, la majorité des États membres ont enregistré un accroissement de la production dès 2014. La République tchèque, le Luxembourg, la Roumanie et la Hongrie ont enregistré des augmentations allant de 5 % à 7,2 % (1). Un contexte économique et technologique qui ouvre la voie à de nouveaux investissements et opportunités pour les PME !

"L’Europe connaît un mouvement de relocalisation des activités industrielles."
L’Europe connaît un mouvement de relocalisation des activités industrielles.

Une relocalisation des activités industrielles à l’échelle de l'Europe de plus en plus attractive

Pourquoi relocaliser son activité en Europe alors que l’on n’a eu de cesse de parler de délocalisations ? Simplement parce que deux arguments majeurs de celles-ci, à savoir la nécessité de faire tourner des usines de très grande taille pour obtenir un effet d’échelle et la recherche de main-d’œuvre à moindre coût, sont en passe de devenir obsolètes. En effet, la mutation de l’industrie vers un modèle « 4.0 », aussi appelé digital manufacturing, et intégrant des outils numériques ou des intelligences artificielles, booste la productivité et la flexibilité des unités de production en Europe.

En parallèle, le coût de la main-d’œuvre dans des pays comme la Chine ou le Brésil augmente significativement avec l’amélioration du niveau de vie de la population, réduisant leur avantage comparatif. Un rapport de l’Organisation internationale du travail de 2015 montrait que les salaires chinois avaient déjà progressé en moyenne de 15 à 20 % par an entre 2000 et 2010. En 2015, l’augmentation y était de 10 %. Le résultat de cette tendance ? Un regain d’intérêt pour le territoire européen.

"La 4e révolution industrielle en marche"
La 4e révolution industrielle en marche

« Pour une renaissance industrielle européenne » : la stratégie de l’UE

La réindustrialisation du territoire européenet la compétitivité de son industrie font partie des objectifs phares de l’UE. En 2014, la Commission européenne souligne cette ambition via sa communication Pour une renaissance industrielle européenne. La stratégie Europe 2020 pour la croissance et l’emploi intègre un volet consacré à l’industrie, avec l’objectif de faire passer sa part dans le PIB à 20 %. Les principes généraux de la politique industrielle de l’UE réitèrent ainsi la volonté d’accélérer l’adaptation de l’industrie aux changements structurels, de favoriser un écosystème économique favorable, de soutenir les entreprises (et les PME en particulier), et d’encourager l’innovation.

Industrie du Futur : en France, un écosystème de plus en plus favorable aux PME

La modernisation de l’appareil industriel français est aujourd’hui soutenue par le programme Industrie du Futur, phase 2 de « la Nouvelle France industrielle » lancée par le gouvernement en 2013. Elle repose sur cinq piliers destinés à accompagner les entreprises françaises, et notamment les PME, dans leur transformation digitale. Parmi les aides proposées, un accompagnement personnalisé au niveau régional conçu pour les PME, ainsi que des facilités de financement accordées aux entreprises qui investissent dans la modernisation de leur appareil productif. L’objectif ? Développer la compétitivité et l’innovation du tissu industriel.

"Les solutions de financement BNP Paribas pour vous accompagner dans vos projets de croissance."
Les solutions de financement BNP Paribas pour vous accompagner dans vos projets de croissance.

PME, bénéficiez de dispositifs fiscaux et financiers conçus pour favoriser la réindustrialisation

Réindustrialisation par le numérique, relocalisation, transformation des modèles économiques… Le secteur industriel connaît ainsi une profonde mutation structurelle : l’occasion pour l’Europe et ses PME de gagner des parts de marché.

En France, Bpifrance offre une aide dédiée à la réindustrialisation et/ou à la relocalisation sous forme d’une avance remboursable sans intérêts pour financer votre projet. Plus globalement, l’accompagnement financier mis en place pour soutenir les efforts de réindustrialisation représente 2,5 milliards d’euros d’avantage fiscal accordé aux entreprises qui investissent dans leur outil productif.

Qui plus est, la tendance à la baisse des taux directeurs de la BCE impacte les taux d’intérêt proposés par les banques. Résultat,les encours de crédit portant sur des investissements de long terme se multiplient, créant un contexte économique favorable.

Pour vous accompagner, BNP Paribas vous propose des crédits d’investissement à taux fixe ou à taux variable, mais aussi un accompagnement sur la durée avec des offres de financement spécifiques pour les investissements de longue durée, par fonds de dettevoire un mix entre prêt bancaire et fonds de dette à travers l’offre Financement +.

Et parce que cette 4e révolution industrielle ne se fera pas sans innovation, BNP Paribas a mis en place un dispositif d’accompagnement des entreprises vers le développement de projets innovants.

 

(1) Source : Eurostat, Statistiques sur l’industrie et la construction, 2015.

Nous vous recommandons également
Article
PME : les 4 étapes pour financer votre croissance

Tout dirigeant de PME se pose un jour cette question cruciale : comment trouver les fonds nécessaires pour accompagner le développement de ma société ? Dette bancaire, dette privée, dette mezzanine ou augmentation de capital, il est essentiel de bien structurer sa démarche, car elle impactera l’activité à court, moyen et long terme. Décryptage.

Sur le web
l’UE : Coûts horaires de la main-d’œuvre

Les coûts horaires de la main-d’œuvre dans l’UE sont compris entre 4,10 € et 41,30 € en 2015 (Eurostat).

sur le web
Salariés dans le secteur de l’industrie

Découvrez l’évolution des rémunérations entre 2005 et 2016 dans différents pays (OCDE).