Trouvez votre solution

1

Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

2

Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

3

Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer
Trouvez votre solution
  1. 1

    Vous voulez... Financer votre activité, un investissement, un projet...

  2. 2

    Dans quel but ? Acquérir un matériel ou un bien immobilier

  3. 3

    Pour quel objectif ? Disposer d’une avance de vos effets de commencer en attente de paiement

recommencer
Contactez-nous
  • Nouveaux espaces de travail
  • Proposer des solutions
  • Entreprises en retard
  • absence juridique
Contactez-nous
Article précédent Volatilité des marchés financiers
Article suivant Holding animatrice de groupe

Tiers lieux et espaces de coworking

05/06/2015

Les tiers lieux ou espaces de coworking (espaces de travail alternatifs) se multiplient ces dernières années. Mais pas assez rapidement au goût des experts et des professionnels.

Tiers lieux : nouveaux espaces de travail

« Le bureau est devenu une contrainte pour beaucoup » annonce dès le début de son intervention Nicole Turbé-Suetens, experte du télétravail lors de la conférence « Tiers Lieux : quels usages pour l'entreprise » organisée par L'Atelier. Tous les intervenants ont souligné l'urgence de développer des solutions nouvelles pour transformer le bureau.

Au cœur de ce sujet : les nouvelles générations d'employés et de professionnels. « 93 % des jeunes ne veulent plus travailler dans un bureau classique » détaille Nathanaël Mathieu du cabinet d'études LBMG Worklabs. Ceci dans un contexte où « la dichotomie entre monde du travail et vie privée tend à se restreindre » selon le sociologue Antoine Burret pour qui il y a donc une urgence sociétale. Les tiers lieux, ces nouveaux espaces entre monde du travail et monde privé, apparaissent donc comme une solution viable pour adapter l'entreprise à l'ère numérique.

"S'adapter aux nouvelles attentes"

tiers lieux


Tout l'enjeu des tiers lieux sera donc de s'adapter aux nouvelles générations avec leurs attentes multiformes. En premier lieu, le numérique sous-exploité selon Nicole Turbé-Suetens : « les processus ne sont pas encore suffisamment digitalisés ». Mais au-delà de l'adaptation au digital, les intervenants ont insisté sur un point : les attentes sont diverses.

« Les entreprises vont devoir proposer un ensemble de solutions »


Les utilisateurs des tiers lieux sont en effet d'horizons variés. Ainsi Maya Sérigne qui s'occupe de la villa Bonne Nouvelle d'Orange détaille la population qui fréquente l'espace ouvert l'an dernier : « Pour le moment, nous avons essentiellement des cols blancs ». Les cadres sont en effet les premiers utilisateurs des tiers lieux. Parmi ceux-ci, 62 % sont des indépendants. 28 % sont des petites ou moyennes entreprises. Ces deux populations ont des attentes très différentes. « Les entreprises vont devoir proposer un ensemble de solutions » insiste Nathanaël Mathieu. Car pour le moment, seuls 6 % des utilisateurs de tiers lieux sont des grandes entreprises.

Des grandes entreprises en retard ?


Les grandes entreprises auraient-elles donc un certain retard dans le domaine ? La vision et les objectifs des directions des ressources humaines semblent bien loin des attentes des salariés si l'on en croit les différents intervenants de la conférence. « Pour l'instant la pensée du tiers lieu dans les entreprises se fait soit au niveau du télétravail soit au niveau d'une R&D externalisée » nous explique Antoine Burret. Pour elles, la demande doit venir du salarié, même si elles ont conscience de cette évolution du lieu de travail. Nicole Turbé-Suetens rappelle en effet que 91 % des entreprises veulent tendre vers une stratégie de travail mobile.

L'absence de définition juridique : un frein ?

Malgré cela, demeure un flou juridique entourant les espaces de coworking qui peut expliquer la frilosité des entreprises à prendre des initiatives. « Il n'y a pas de définition juridique du tiers lieu, cela n'existe pas en droit » explique l'avocat Maître Garance Mathias. De nombreux problèmes peuvent donc apparaître en matière de propriété intellectuelle notamment.

"Espaces de
coworking : un flou juridique"

Pour le moment la seule protection prévue par le droit concerne le télétravail précise Maître Garance Mathias. Reste donc à définir des règles plus précises pour « ne pas laisser le droit en friche et anticiper pour créer la confiance » selon l'avocat. Pour cela comme pour le développement plus général des tiers lieux « nous n'avons pas dix ans devant nous pour franchir l'étape suivante » insiste Nicole Turbé-Suetens.

Nous vous recommandons également
article
Le partage de bureau, comment ça marche ?

Le partage de bureaux, une solution presque sur mesure qui fait de plus en plus d’adeptes. Quel intérêt pour mon entreprise ? Comment cela fonctionne-t-il ?

dossier
BNP Paribas : banque des entreprises innovantes

Innover, c'est anticiper. BNP Paribas accompagne les projets des entreprises innovantes pour mettre en œuvre les innovations et technologies de demain.