Trouvez votre solution

  1. 1

    Vous voulez...

  2. 2

    Dans quel but ?

  3. 3

    Pour quel objectif ?

recommencer
L'économie circulaire : un cercle vertueux !
Article précédent L'économie circulaire : un cercle vertueux !
Shadow IT : un usage à garder sous contrôle
Article suivant Shadow IT : un usage à garder sous contrôle

PGE saison : un plafond plus adapté à l’activité saisonnière

13/10/2020

Depuis le 5 août, les entreprises ayant une activité saisonnière peuvent solliciter un PGE (prêt garanti par l’État) saison. Le point en détails avec Xavier Cadet, chargé d’animation commerciale entreprises et entrepreneurs chez BNP Paribas.

À quelles entreprises s’adresse le PGE saison ?

Xavier Cadet : le PGE saison est l’une des mesures du plan de soutien au secteur touristique présenté par le gouvernement en mai dernier. Mais, son périmètre est plus large que le tourisme. Il s’adresse aux entreprises ayant une activité saisonnière. Sont ainsi englobés le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, l’évènementiel, le sport, les loisirs, la culture ou encore le transport de voyageurs.

 

Les codes NAF éligibles sont listés dans l’article 7 de l’arrêté du 13 juillet 2020.

 

Il n’y a pas de condition de taille, ni de statut juridique (hors SCI, sociétés de financement et établissement de crédit).

 

Les groupes peuvent également solliciter un PGE saison, cela évite ainsi de multiplier les prêts au niveau des filiales.

Une des mesures de soutien au secteur touristique

Xavier Cadet,
Chargé d’animation commerciale entreprises et entrepreneurs chez BNP Paribas

« Toutes les équipes de BNP Paribas se sont mobilisées pour être opérationnellement prêtes à octroyer des PGE saison dès le 5 août pour la version individuelle et dès le 13 août pour la version groupe. »

Quelle est la différence avec un PGE classique ?

Xavier Cadet : le plafond du PGE saison a été adapté à l’activité saisonnière, qui se caractérise par la concentration du chiffre d’affaires sur quelques mois.

 

Quand le PGE classique est plafonné aux trois mois moyens de chiffre d’affaires de l’exercice 2019, le plafond du PGE est, quant à lui, basé sur les trois meilleurs mois. Ce qui s’avère plus avantageux pour les entreprises saisonnières car le montant du prêt peut ainsi couvrir jusqu’à 80% du chiffre d’affaires annuel.

Un plafond avantageux pour les activités saisonnières

Quels sont les avantages du PGE saison ?

Xavier Cadet : outre un plafond mieux adapté comme je viens de l’indiquer, les avantages du PGE saison sont les mêmes que la version classique :

 

- aucun remboursement n’est à prévoir durant la première année (prêt in fine).

 

- une fois l’année écoulée, l’entreprise peut choisir d’effectuer un remboursement anticipé, partiel ou total, et d’amortir le prêt restant jusqu’à cinq ans.

 

- son coût est particulièrement attractif : les banques n’appliquent aucune marge. Quant au coût de la garantie, il est de 0,25% (pour les TPE et PME) et de 0,50% (pour les ETI et grands groupes) du montant du prêt. Il est porté par la banque pendant la 1ère année.

Est-il possible de cumuler PGE classique et PGE saison ?

Xavier Cadet : bien sûr ! Prenons l’exemple d’un restaurateur qui a obtenu un PGE classique lors du confinement. L’été passé, il s’aperçoit que la reprise d’activité est plus lente qu’anticipé, il peut alors solliciter un PGE saison.

 

Plusieurs prêts peuvent être accordés dans la limite du plafond du PGE saison globalisé - toutes banques comprises - jusqu’au 31 décembre 2020.