Trouvez votre solution

  1. 1

    Vous voulez...

  2. 2

    Dans quel but ?

  3. 3

    Pour quel objectif ?

recommencer
Lyon Métropole, un bassin économique solide où il fait bon s’implanter
Article précédent Lyon Métropole, un bassin économique solide où il fait bon s’implanter
Comment vivre ensemble après le Brexit ?
Article suivant Comment vivre ensemble après le Brexit ?

Peut-on parler d’une inflexion de la politique monétaire de la BCE ?

07/04/2017

Jusqu’à quand la Banque centrale européenne (BCE) va-t-elle poursuivre sa politique monétaire accommodante ? Une hausse des taux est-elle envisageable à court terme ? Patrick Jacq, stratégiste taux d’intérêt chez BNP Paribas, nous aide à y voir plus clair.

La Banque centrale européenne maintient inchangés ses taux directeurs mais l’on dénote toutefois une évolution de ses éléments de langage. Doit-on s’attendre à des changements de politique monétaire dans les mois à venir ?

Il y a un changement perceptible dans la communication orale de la BCE depuis quelques semaines. La conférence de presse de Mario Draghi, président de la BCE, ce 9 mars, a apporté une nouvelle preuve de cette légère inflexion du discours puisqu’il a refusé de confirmer qu’aucune hausse des taux ne pourrait avoir lieu avant la fin de la politique d’assouplissement quantitatif (les rachats d’actifs) de la BCE, prévue, a priori, pour mi-2018.

Pour l’instant, la position officielle reste inchangée : les taux vont rester bas jusqu’à la fin de cette politique d’assouplissement quantitatif. Il ne s’agit donc pas d’un changement de politique monétaire mais, dans un contexte de révision à la hausse des projections sur l’inflation et la croissance, d’un signal laissant présager une évolution à venir. Ce signal pourrait être clarifié en juin prochain, à l’occasion de la présentation des perspectives économiques de la BCE. La BCE pourrait en effet donner plus de précisions, à la fois sur la date de fin de cette politique et sur l’éventualité d’une hausse des taux avant même la fin de ces rachats d’actifs.


Quel scénario envisagez-vous en termes de remontée des taux ? Les marchés anticipent-ils cette hausse ?

Les économistes de BNP Paribas ont élaboré un scénario de hausse, légère et graduelle, du taux d’intérêt de la facilité de dépôt (1) : de 10 points de base dès septembre 2017 et de 20 points de base courant 2018. Ce scénario n’est pas consensuel sur la place actuellement, même si la récente conférence de presse de Mario Draghi a changé la donne. Jusqu’à cette conférence, aucune hausse de taux n’était envisagée d’ici à deux ans. Depuis la conférence, le marché a commencé à intégrer cette probabilité de hausse à un horizon de 18 mois.



Cela peut-il entraîner une hausse des taux de crédit ?

Les anticipations de hausse portent pour l’instant sur les taux du marché interbancaire et ne se sont pas encore traduites sur les taux Euribor, qui font référence pour les crédits consentis aux entreprises comme aux ménages. Mais cela aura forcément un impact à terme. Si les projections sur l’inflation et la croissance en Europe créent, comme nous le pensons, une zone de confort permettant à la BCE d’ajuster sa politique monétaire, sans durcissement excessif, ce mouvement à la hausse sur les taux de crédit, déjà initié par les banques au 4e trimestre 2016, devrait se poursuivre.





(1) Le taux d’intérêt de la facilité de dépôt est l’un des trois taux d’intérêt directeurs que la BCE détermine toutes les six semaines au titre de sa politique monétaire. Il représente l’intérêt que les banques perçoivent lorsqu’elles déposent des liquidités pour vingt-quatre heures auprès de la Banque centrale.

Nous vous recommandons également
sur le web
Le portail des Etudes Economiques - BNP Paribas

Toute l'information sur l'économie internationale. Retrouvez les analyses, commentaires, articles et vidéos des Etudes Economiques.

sur le web
Eco Blog : décryptage de l'économie internationale

William de Vijlder, Directeur de La Recherche Economique de BNP Paribas partage son expertise sur son blog. Retrouvez ses publications, vidéos…